Arene politique

La discorde dans la bonne humeur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jacques Chirac: à l'heure du bilan...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Dim 5 Nov - 17:27

Faut-il déjà enterrer le président Chirac ? Rien est moin sur !

Pour autant il semble que l'heure soit au bilan. Alors que retiendra-t-on de Jacques Chirac et de ses deux mandats ?
Aura-t-il était un bon président de la République ? Si oui, va-t-il manquer au pays ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
Xavier
Politicologue
Politicologue
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 36
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Dim 5 Nov - 18:29

Surtout, va-t-il se re-présenter... grandpa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Dim 5 Nov - 18:33

Excellente question. Personnellement j'en doutes, mais une chose il va tout faire pour empecher Sarko de gagner. Quitte a faire perdre son camp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
entropie
Politicologue
Politicologue
avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Mar 7 Nov - 0:06

Un bilan ne devrait il pas être établis au vus d'objectifs clairement annoncer ?
L'objectif de Chirac etait il de réduire la fracture sociale, comme il à pu le déclarer ?
Pas sur qu'il est fait avancer le schmilblik sur cette question en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xavier
Politicologue
Politicologue
avatar

Nombre de messages : 840
Age : 36
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Mar 7 Nov - 2:37

entropie a écrit:
Un bilan ne devrait il pas être établis au vus d'objectifs clairement annoncer ?
L'objectif de Chirac etait il de réduire la fracture sociale, comme il à pu le déclarer ?
Pas sur qu'il est fait avancer le schmilblik sur cette question en tout cas.

On est sûr du contraire tu veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
entropie
Politicologue
Politicologue
avatar

Nombre de messages : 946
Age : 49
Localisation : cherbourg
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Mar 7 Nov - 3:09

Xavier a écrit:
entropie a écrit:
Un bilan ne devrait il pas être établis au vus d'objectifs clairement annoncer ?
L'objectif de Chirac etait il de réduire la fracture sociale, comme il à pu le déclarer ?
Pas sur qu'il est fait avancer le schmilblik sur cette question en tout cas.

On est sûr du contraire tu veux dire.



Ah bon ??? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Enarque
Enarque
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 71
Localisation : nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Mar 7 Nov - 14:37

Au point de vue social, je préfère ne pas répondre.

Mais là où il a été un bon président, impartialement, c'est sur la politique étrangère. Là, je lui tire mon chapeau.

Alors que Sarko nous vendra aux Ricains de Busch.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Mer 8 Nov - 2:35

joachim a écrit:
Au point de vue social, je préfère ne pas répondre.

Mieux vaut ne pas commenter sa "réduction de la fracture sociale"!

Citation :
Mais là où il a été un bon président, impartialement, c'est sur la politique étrangère. Là, je lui tire mon chapeau.

Comme frileux qui nous propose le repli comme seule défense face aux difficultés de la France à embrayer sur la "mondialisation" on fait mieux je pense.
L'échec du Traité européen est aussi en partie (pas majoritaire il est vrai) de son fait.
La France a parue souvent plus arrogante que jamais aux autres nations sous son mandat. Il n'est pas suffisant de s'accrocher à des positions de principe (guerre contre l'Iraq) pour être bon, il faut pouvoir les faire accepter par les autres, et là où la France avait ce leadership, elle a tout perdu. Le mépris pour les Scandinaves (perte de JO, bien que je m'en fiche complètement), les déclarations suffisantes à l'égard des pays d'Europe de l'est qui les ont précipité dans les bras des américains... et j'en passe.

Ce que je lui reproche, c'est d'avoir conçu une politique extérieure simplement à visée intérieure. Les Français ensencent ses prises de position extérieures qui sont souvent rejetées par les autres. A quoi bon????

Citation :
Alors que Sarko nous vendra aux Ricains de Busch.

Paradoxalement j'en suis moins sûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolan
Tribun
Tribun
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Jeu 29 Mar - 17:48

Citation :
A la veille des élections, l'Elysée et Matignon récompensent leurs collaborateurs ou leurs proches en les nommant à la tête d'institutions parfois prestigieuses, du centre Pompidou au Conseil constitutionnel, de l'Office national des Forêts à la Caisse des dépôts.

En partance tous les deux, Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont en effet veillé ces dernières semaines à assurer l'avenir de ces proches, le Premier ministre ayant d'ailleurs ouvert le bal dès l'été 2006 en obtenant la présidence de la RATP pour son directeur de cabinet, Pierre Mongin.

Derniers en date, Bruno Racine et Alain Seban ont été nommés mercredi en Conseil des ministres respectivement à la tête de la Bibliothèque de France et du centre Georges Pompidou.

Alain Seban était conseiller du président Jacques Chirac pour la culture et les médias. Il remplacera justement au Centre Pompidou Bruno Racine, qui avait dirigé les affaires culturelles à la mairie de Paris (1988-1993) pour Jacques Chirac et travaillé auprès d'Alain Juppé.

Office national des forêts

Il y a trois semaines, c'est une très proche du chef de l'Etat, sa chef de cabinet Annie Lhéritier, une Corrézienne qui l'accompagne depuis 1977, qui a été nommée à la tête de l'Office national des Forêts. L'Elysée avait alors tenu à préciser qu'il s'agit d'une fonction "non exécutive et non salariée".

Le 7 mars également, Augustin de Romanet, ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, était nommé directeur général de la Caisse des dépôts, un poste resté vacant pendant plusieurs mois.

Candidat de Bercy, Augustin de Romanet était en compétition avec deux hauts responsables de l'Elysée, Maurice Gourdault-Montagne, conseiller diplomatique, et Frédéric Salat-Baroux, secrétaire général de l’Elysée.

Pour diriger le Conseil constitutionnel, une institution clé de la République qui a notamment pour tâche de contrôler le bon déroulement des élections, le chef de l'Etat a nommé au début du mois un fidèle parmi les fidèles, le président de l'Assemblée Jean-Louis Debré.

Il y eut aussi en janvier la nomination de Michel Boyon, ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon, à la tête du Conseil supérieur de l'audiovisuel.

Stade Rennais

De son côté, l'ancien ministre et conseiller politique de Jacques Chirac, Frédéric de Saint-Sernin, a pris en décembre la présidence du Stade Rennais.

A Matignon, plusieurs conseillers de Dominique de Villepin ont eu droit à des récompenses prestigieuses: Jérôme Fournel (Budget) a été nommé directeur général des douanes, Pierre-Franck Chevet (Industrie), directeur général de l'énergie, et sa conseillère parlementaire Florence Berthout a pris la direction de la Grande halle de la Villette.

Selon des sources gouvernementales, le conseiller diplomatique du Premier ministre, Christophe Farnaud, devrait être nommé ambassadeur de France en Grèce et la chef de son service de presse, Véronique Guillermo, devrait atterrir à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas).

Le PS, qui s'est régulièrement indigné de certaines de ces nominations, notamment celle de M. Boyon, a promis de les réexaminer en cas de victoire à la présidentielle.

François Bayrou, candidat UDF à la présidentielle, a lui aussi plusieurs fois critiqué le processus de nomination à la tête de grandes institutions, promettant de le revoir s'il était élu.

Le candidat UMP, Nicolas Sarkozy, plaide quant à lui pour que les nominations les plus importantes soient désormais soumises à un contrôle du Parlement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
Jolan
Tribun
Tribun
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 42
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Mar 15 Mai - 16:56

Retraite active pour Chirac

Citation :
Jacques Chirac, qui doit transmettre ses pouvoirs mercredi à 11h à Nicolas Sarkozy, va entamer à 74 ans une retraite qui devrait être active, mais risque d'être assombrie par quelques ennuis judiciaires.

Au moment d'annoncer qu'il n'était pas candidat à un troisième mandat, le président sortant avait affirmé le 11 mars dernier vouloir "servir autrement" les Français. "Il y a une vie après la politique. Jusqu'à la mort", avait-il expliqué auparavant dans une interview télévisée.

Après 40 ans de carrière politique et 12 années à l'Elysée, cette nouvelle vie devrait tourner autour des thèmes qui lui sont chers: la mobilisation contre les changements climatiques -Jacques Chirac plaide pour la création d'une Organisation des Nations unies pour l'environnement-, une nouvelle solidarité internationale -il pourrait continuer à défendre son projet de taxation internationale sur les billets d'avion pour financer l'aide au développement- et le "dialogue des cultures".

Le président sortant devrait ainsi rapidement se tourner vers la création de sa "Fondation Jacques Chirac pour le développement durable et le dialogue des cultures", dont le lancement est prévu à l'automne.

Il devrait aussi profiter de son nouveau temps libre pour voyager ou se consacrer à sa passion pour les arts premiers. Il lui faudra aussi trouver un pied à terre définitif à Paris, les Chirac devant loger après le 16 mai dans un appartement du VIIe arrondissement, quai Voltaire, mis à leur disposition par la famille Hariri.

A l'issue de leur mandat, l'usage veut que les anciens présidents de la République aient droit, à vie, à un garde du corps, une voiture avec chauffeur, un bureau et quelques collaborateurs, tous pris en charge par l'Etat. Selon "Le Point" et "Le Parisien", les futurs bureaux de Jacques Chirac se situent près de l'Assemblée nationale.

Les anciens présidents touchent par ailleurs une indemnité fixée par une loi de 1955 "au traitement indiciaire brut d'un conseiller d'Etat en service ordinaire", soit quelque 6.000 euros brut par mois.

Selon un calcul effectué par l'hebdomadaire "L'Express" en 2006, les retraites cumulées d'ancien député, d'ancien maire de Paris, d'ancien conseiller général, d'ancien conseiller référendaire à la cour des Comptes et d'ancien président de la République de Jacques Chirac dépasseraient un montant de 18.000 euros par mois.

Membre de droit du Conseil constitutionnel en tant qu'ancien président, Jacques Chirac, s'il décide d'y siéger, aurait également droit à ce titre à une indemnité et à un bureau, tout comme l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing.

"Ce sera difficile dans un premier temps", mais "il fera autre chose. Il fera tout ce qu'il n'a pas eu le temps de faire jusqu'ici. Chacun connaît son amour de l'art. Il voyagera", avait estimé en novembre son épouse Bernadette. Elle continuera quant à elle à porter le flambeau politique: son mandat de conseillère générale de Corrèze expire en 2010.

Reste à savoir si la justice laissera Jacques Chirac couler une retraite tranquille. S'il bénéficie d'une immunité pendant son mandat, celle-ci s'achèvera un mois après son départ de l'Elysée. Il pourra donc être entendu par un juge à partir de la mi-juin. Il pourrait notamment être inquiété dans le cadre de l'affaire des emplois fictifs du RPR, instruite à Nanterre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.paysagesinterieurs.com
General Patton
Enarque
Enarque
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   Dim 29 Juil - 0:52

J'ai trouvé ses présidences parfaitement insipides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gauchenationale.forumactif.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacques Chirac: à l'heure du bilan...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jacques Chirac: à l'heure du bilan...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ministre de la culture - Emmanuel Ratier
» Signification du terme "à x heure de relevée" ?
» Sarkozy, premier bilan
» Inondation à tunis: bilan actuel 13 morts
» Nage de St Jacques à la coriandre et au lait de coco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arene politique :: La vie politique francaise-
Sauter vers: