Arene politique

La discorde dans la bonne humeur
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Sam 16 Sep - 1:35

Empire ottoman de 1800 à la veille de la Première Guerre Mondiale

Source carte: Philippe Rekacewicz — août 1992

L'état actuel du proche-orient que nous connaissons, ses frontières et ses conflits, résulte en grande partie de la lente désagrégation de l'Empire ottoman qui s'amorce vers 1600 peu après la bataille de Lépante.
Son effondrement s'accélère plus visiblement vers 1800 avec l'émergence des nationalismes et se conclut par la création de l'état national turc en 1923.

En 1800, la situation de l'Empire est précaire, la corruption la mine, la volonté croissante d'indépendance des peuples provoque la dissidence de régions entières ou leur assujetissement à des puissances étrangères.

Durant tout le XIX° siècle, les puissances impérialistes (France, Grande Bretagne, Russie, Allemagne et Italie) agissent pour coloniser le pourtour méditerranéen en usant de moyens militaires, financiers et diplomatiques. La France s'implante en Algérie et en Tunisie, la Russie s'avance sur les rives de la mer Noire. L'Italie lorgne vers la Lybie, la Grande Bretagne annexe Aden, l'Egypte, Chypre et le Soudan.

Non seulement, "l'homme malade de l'Europe" comme on appelle cet Empire se fait dépecer par les Européens, mais il subit aussi les guerres d'influence colonialistes auxquelles les Puissances se livrent sur son territoire. L'Allemagne joue la carte de la Turquie contre les britanniques qui menacent militairement l'Empire afin de conserver leur influence sur les ports au détriment des Russes qui restent bloqués par le bouchon du Bosphore.

L'Allemagne renonce à ses ambitions territoriales mais décide d'investir capitaux et technologie, ainsi elle fera de la turquie son allié pour la première guerre mondiale: modernisation de l'armée turque, construction de la ligne de chemin de fer de Damas qui relie la Méditerranée au golfe persique.

La France défie les Britanniques en ouvrant le canal de Suez, ce qui entraîne un conflit dont les Anglais tirent les bénéfices en contrôlant les revenus financiers du canal.

La France et l'Espagne prennent pied au Maroc, la Russie progresse aux bords de la mer Noire, les Anglais envahissent l'Afganistan et contrôlent les ports du Golfe.

A cela s'ajoute le réveil des nationalités, largement soutenu par les Européens (Serbie, Grèce, Monténégro, Roumanie, Bulgarie, Albanie).

En Arménie, les massacres débutent à la fin du XIXième siècle, pour s'achever par un génocide systématique en 1915 (1,5 millions de morts). Le Liban en tant que région chrétienne bénéficie encore d'un statut protégé.

L'Empire se réduit petit à petit aux contours de la Turquie, Syrie, Iraq et Palestine. Malgré les tentatives de réformes des sultans, en 1909, Abdul-Hamid II est déposé et le gouvernement "Jeunes Turcs" prend le pouvoir. Le sultanat sera aboli définitivement en 1923, le califat en 1924.

La Turquie entre en guerre et sa défaite complète parachève le démembrement de l'Empire. Elle est réduite à ses frontières actuelles. Avec la volonté de Mustapha Kémal et de ses partisan, l'Etat turc est fondé sur une volonté laïque de moderniser et occidentaliser la société. Elle s'appuie sur un nationalisme féroce qui assure la cohésion de la société turque.

Les Puissances européennes se partagent l'Empire en se faisant donner les "mandats" des régions conquises par la Société des Nations. La France reçoit la Syrie et le Liban; l'Iraq, la Palestine et la Transjordanie échoient à l'Angleterre. Le Yemen et l'Arabie Saoudite se constituent de façon autonome par la réunion de petits territoires.

D'un point de vue économique, c'est la curée. Le pétrole commence à aiguiser les appétits en Perse (création du groupe anglo-persian, futur British Petroleum), le coton égyptien dont les cours s'envolent avec la guerre de Secession attire les investisseurs qui débutent la construction de barrages destinés à l'irrigation. Celle-ci se développe en Iraq. La soie libanaise, le vin algérien, la culture des agrûmes et de l'olivier entraînent un courant exportateur qui permet le développement fulgurant des ports et des capitales: Alger, Le Caire, Téhéran, Istanbul, Casablanca, Alexandrie et Beyrouth.

L'Empire ottoman n'est plus, la poussée des nationalités et de l'impérialisme européen ont eu raison des cinq siècles de domination turque sur le pourtour méditerranéen.

Restent aux Européens à transformer l'essai et s'imposer dans la région pour en retirer les bénéfices.

Les accords secrets Sykes-Picot et ses suites:
Les Ottomans de plus en plus acculés décident de déclencher un djihad ou Guerre Sainte contre les occidentaux et ainsi tenter de les toucher dans les régions qui échappent désormais à leur contrôle. Français et Britanniques déclenchent alors en 1915 la guerre dite des Dardanelles (détroit qui contrôle l'accès à la mer Noire et à Istanbul depuis la mer Egée).
Lawrence d'Arabie mise sur la renaissance d'un monde arabe libéré de l'emprise ottomane et soutenue par la Grande Bretagne. Les Bédouins acceptent cette tutelle dans le but d'obtenir la création d'états indépendants. De leur côté, les Français ont le projet de créer une France du Levant englobant Liban et Syrie. Ces deux zones d'influence se heurtent, les Russes exigent, eux aussi, leur part du gâteau.
La nécessité de s'entendre sur ce partage naît dans l'esprit des diplomates qui n'ont pas oublié les cruelles escarmouches franco-anglaises de la conquête africaine.
Le Français George Picot et l'Anglais sir Mark Sykes négocient pendant de longs mois un traité qui restera confidentiel au sujet du démembrement de l'Empire ottoman et qui est rédigé le 7 mai 1916, adressé aux chancelleries le 9 et signé le 16.
Texte Sykes-Picot: http://medintelligence.free.fr/textprem.htm#Sykes-Picot
L'évènement est d'importance car il va conditionner tout le siècle des guerres proche-orientales à venir.


Source carte: Wikipedia

La France reçoit le Liban, la Syrie, une extension s'enfonçant en Iraq jusqu'en Mésopotamie (Mossoul et son pétrole) et une partie de l'Anatolie (Cilicie). (zones bleues)
La Grande Bretagne reçoit le reste de l'Iraq, la région proche de Jerusalem (sans la ville) et Haïfa et sa région. (zones rose et rouge + Haïfa)
La Palestine est "internationalisée" et contrôlée par les deux puissances. (zone brune)
L'Italie reçoit le sud-ouest de l'Asie Mineure.
La Russie obtient les détroits ainsi que Istanbul.
La Grande Bretagne promet aux Arabes de La Mecque (Hachémites) la création d'un état "indépendant" sous protection britannique. (Lettres Hussein-Mac Mahon). Ils donnent leur accord pour la création d'un foyer national juif en Palestine (Déclaration Balfour) en 1917.
Texte Balfour: http://medintelligence.free.fr/textprem.htm#Balfour

Après la Première Guerre Mondiale, le sort de la Turquie est fixé par le Traité de Sèvres (1920):


source carte: www.atlas-historique.net

Création d'un état arménien (zone turquoise)
Traçage des frontières sud de la Turquie
Internationalisation de Istanbul et des détroits (hachuré rouge)
Région de Smyrne donnée à la Grèce (jaune)

La Turquie entre en guerre avec la Grèce et massacre les populations grecques et arméniennes civile de Smyrne (100 000 morts). La grèce abandonne l'Asie mineure et s'ensuit un échange de population entre grecs d'Asie et Turcs d'Europe.

Le Traité de Lausanne (1923) restitue Smyrne, la Thrace, l'Arménie et le Kurdistan à la Turquie. Le rêve d'indépendance des dernières communautés non turques s'envole.

L'approche politique des puissances anglaise et française diffèrent. Les Britanniques, pragmatiques et tacticiens (pétrole en jeu) misent sur le nationalisme des populations (Arabes, Kurdes, Arméniens, Juifs) qui en attendent un soutien économique et militaire pour fonder leurs états.
Les Français jouent la carte culturelle et de l'assimilation: développer un Levant francophone et francophile.
Ces deux conceptions ont abouti et permirent aux Anglais et Français de maintenir leur zone d'influence presque tout le XXième siècle.

La France va cependant abandonner la Syrie (trop lourde à administrer) pour se replier sur un Liban francophone et chrétien. Les Britanniques rencontrent quelques difficultés avec leurs alliés arabes qui s'opposent au sionnisme.

Le pétrole est pourtant bien partagé entre les USA, les Pays-Bas, la Grande Bretagne et la France à parts égales: chacun 23,75%, les 5% restants échurent à Calouste Gulbenkian qui monta le consortium et devint le mécène que l'on connaît.

On l'a vu, le démantellement de la Sublime Porte n'a pas conduit à régler la "Question d'Orient", mais a permis aux Occidentaux de contrôler les richesses, quitte à tracer des frontières iniques qui tiennent plus compte du partage à réaliser entre grandes puissances qu'aux nécessité de respecter la cohésion de groupes culturels et de confessions différentes. Jusqu'à la Palestine dont le tracé si complexe des territoires (Cis et Transjordanie) résulte de la nécessité pour les Britanniques de s'assurer un passage depuis les ports jusqu'en Iraq et le passage des oléoducs en provenance de la péninsule arabique.

Aujourd'hui les conséquences de ce démantellement grossier menacent la sécurité du monde. L'ONU, comme la SDN naguère, demeure impuissante à échaffauder de nouvelles solutions. Les puissances restent trop préoccupées par le contrôle et l'exploitation des richesses pour se soucier de la paix des peuples de cette zone. Le risque aujourd'hui, après un siècle d'exaspération, pourrait venir de la poussée des fondamentalismes de tous bords dont les "solution" plongeraient la région et une partie du monde dans le chaos. Cette Histoire permet de comprendre que tracer des frontières est un acte de paix capital et ne peut être un droit au butin pour celui qui les dessine. L'impéritie des diplomates du passé nous montrent que l'exclusion des peuples de ces grandes décisions entraîne nécessairement des ressentiments suscitant haine et guerres.

Sources:
Encyclopædia Universalis
Atlas de l'Histoire Mondiale (Albin Michel)
Le Monde diplomatique (Avril 2003)

Pas Wikipedia (en dehors de la carte des accords Sykes-Picot) en raison d'erreurs manifestes.


Dernière édition par le Mer 20 Sep - 3:15, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Sam 16 Sep - 10:43

Super travail Vartan !

La chute de l'empire Ottomans fut un tremblement de terre dont nous ressentons sans le savoir les conséquences...

Beaucoup de musulmans m'expliquent régulierement que la raison de la montée de l'intégrisme religieux au sein de leur communauté provient de l'abolition du Califat par Ataturk en 1924.
Le calife, "successeur du prophete" et souverain omnipotent avait le merite d'etre le représentant religieux de tous les musulmans a l'image du pape pour les catholique. Et donc d'etre LA voix des musulmans dans le monde.
Malheureusement les derniers califes ottomans étaient plus que douteux... d'où leur mise à l'écart et l'instauration d'un état laic.

De ce fait maintenant tout le monde peut se présenter en chef des musulmans. Au bien sur il y a bien des autorités religieuses en Arabie Saoudite (Medine et la Mecque) mais on voit le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Sam 16 Sep - 10:59

Mais le califat ottoman effectivement plus tolérant pour les autres religions (juives, orthodoxes et catholiques) des peuples de l'Empire que les chefs religieux saoudiens, reposait sur une domination qu'exécrait de plus en plus de musulmans soumis à l'autorité de la Sublime Porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Sam 16 Sep - 11:16

C'est tout a fait vrai, ce qui explique bien des choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Mar 19 Sep - 1:23

Sujet reédité. Voir au début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Mar 19 Sep - 10:31

C'est vraiment trés instructif Vartan, cela ne m'a pas fait de mal de prendre une petite piqure de rappel, surtout à 1 semaine de la rentrée. ton grand mérite c'est d'arrivé a faire simple et concis, en quelques lignes le décor est planté. Malheureusement la suite de l'histoire est encore moins heureuse... (mais j'ai hate)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Mar 19 Sep - 14:25

ça va viendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Mer 20 Sep - 3:17

Voilà, sujet édité une dernière fois et achevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoilreb
Premier des Belges
Premier des Belges
avatar

Nombre de messages : 935
Age : 44
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Mer 20 Sep - 9:09

Je lirai ça cet aprèm. après mes cours. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Mer 20 Sep - 15:19

Encore bravo Vartan cheers drum , c'est vraiment un travail de recherche et de rédaction de qualité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Jeu 21 Sep - 0:19

merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boudoir
Politicien
Politicien


Nombre de messages : 257
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Jeu 21 Sep - 14:17

Bravo, c'est clair et précis, et simple !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karajan67
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 341
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 14/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Jeu 21 Sep - 15:10

Vartan n'hésites pas a en faire autant sur d'autres période et zone géographique ! Car c'est toujours un plaisir de te lire !lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arenepolitique.actifforum.com
julien
Politicien
Politicien
avatar

Nombre de messages : 158
Age : 34
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Sam 23 Sep - 20:52

Karajan67 a écrit:
Vartan n'hésites pas a en faire autant sur d'autres période et zone géographique ! Car c'est toujours un plaisir de te lire !lol!

baleze Cool
cheers encore merci pour toutes ces précisions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Enarque
Enarque
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 71
Localisation : nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Sam 23 Sep - 21:29

Je viens seulement de lire ton exposé, Vartan. Eh bien, félicitations : un texte clair et concis qui nous permet de comprendre un peu mieux les problèmes de cette région.

On peu se demander quelles autres alternatives aurait pu arriver suite au démentèlement de l'Empire Ottoman. Si les européens n'étaient pas intervenus, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vartan
le Sage du forum
le Sage du forum
avatar

Nombre de messages : 896
Age : 51
Localisation : Burdigala
Date d'inscription : 15/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Lun 16 Oct - 3:20

joachim a écrit:
Je viens seulement de lire ton exposé, Vartan. Eh bien, félicitations : un texte clair et concis qui nous permet de comprendre un peu mieux les problèmes de cette région.

On peu se demander quelles autres alternatives aurait pu arriver suite au démentèlement de l'Empire Ottoman. Si les européens n'étaient pas intervenus, par exemple.

Désolé de répondre si tard, je n'ai pas été prévenu de ta réponse.

Pour répondre je vais être bien en peine!

Au minimum respecter des découpages de nations plus homogènes, des accès à la mer moins tarabiscotés que ceux de la Palestine.

Mais ta question est intéressante, peut-on refaire l'histoire? Voire même faire des hypothèse qui exclueraient les Européens?
Bien impossible à mon avis. De toute façon, contrée pleine de pétrole + lieux saints qui attirent les occidentaux depuis mille ans, ils y sont, ils y restent.
Mais quant à chercher à stabiliser cette région, il y aurait des efforts à faire.
Bloquer la Syrie sur ses frontières définitivement, elle voudrait bien la montagne libanaise, mais ne sait quoi en faire quand elle la domine.
Caser les Palestiniens enfin sur des terres qu'on ne leur confisque pas tout le temps mais ils sont bien radicalisés aujourd'hui.
Assurer aux Israéliens des frontières définitives et la reconnaissance par les pays arabes...
Egypte, démographie, islamisme.....
Jordanie et problème palestinien...
...

Les problèmes sont innombrables. Qui peut avoir une vision synthétique de ce noeud gordien, et en même temps le pouvoir d'agir et celui de convaincre?

Personne actuellement, je pense.
Seul un américain suffisamment intelligent pourrait quelque chose. Mais trouve-t-on des américains intelligents à la tête de leur nation?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joachim
Enarque
Enarque
avatar

Nombre de messages : 89
Age : 71
Localisation : nord (avesnois/thiérache)
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Ven 20 Oct - 12:48

Des américains intelligents ? Ceux qui semblent l'être ne sont pas élus. Je pense à Al Gore ou à Kelly. On préfère des Busch ! Incroyable que ce mec ait été réélu !

Pour en revenir au Proche Orient, en fait je ne vois pas d'issue, hélas. Il faudrait commencer par éliminer de la scène politique palestinienne comme israelienne tous les fanatiques nationalistes ou religieux pour aboutir à une vraie fédération Palestine + Israel (puisque le territoire appartient en fait aux deux communautés) avec un gouvernement commun bien partagé entre les deux, et ayant confiance les une envers les autres. Mais c'est de l'utopie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'antirépublicain
Néophyte
Néophyte


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/11/2006

MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   Jeu 23 Nov - 20:15

très bien clair et concis à refaire pour d'autre régions cela montre aussi une grande leçon que nos états modernes ont un peu oublié :pas d'ingérence dans les affaires intérieur des autres pays et encor moin de magnifiques démentellement de gens ne connaissant pas la région qui équilibre les taches de couleurs sur la carte au coin du feu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Proche-Orient: désagrégation de l'Empire ottoman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Les empires Normands d'Orient"
» Mon hommage aux troupes polonaises de la République et du 1er Empire
» parler de la mort d'un proche aux petits
» Soldats Sarthois du 1er Empire
» Appartement à louer proche de l'IUT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arene politique :: Un peu d'histoire...-
Sauter vers: